Chef Le Carmin

Christophe Quéant
Le Carmin : Un restaurant gastronomique de plaisir dans un lieu qui possède une âme


Après être passé dans les cuisines d’établissements prestigieux comme l’Hôtel Métropole Joël Robuchon, ou le Relais Bernard Loiseau, après avoir obtenu une étoile Michelin, successivement à Loiseau des Vignes à Beaune et au restaurant Christophe Quéant au château de Pommard, Christophe Quéant décide de gagner son indépendance et de voler de ses propres ailes, en compagnie de son épouse, et ouvre en septembre 2014, Le Carmin, à Beaune.

« Restaurant gastronomique avant tout, Le Carmin est quelque chose qui nous ressemble, souligne Christophe Quéant. »
Dans un bâtiment du XVIIe siècle, au coeur historique, la salle de restaurant invite au calme et à la paix dans un décor sobre, aux lignes épurées, dans lequel pierres et bois ont toujours leur place, « pour conserver l’âme des lieux, selon le chef », où les touches de rouge (carmin oblige) viennent contraster en douceur et réchauffer l’atmosphère.

Riche d’une belle expérience, Christophe Quéant a pris soin aussi d’aménager ses cuisines pour optimiser les conditions de travail de sa brigade. Ici, pas de gaz ! Tout est électrique. Les moteurs sont à l’extérieur du bâtiment, pour diminuer la chaleur et exporter le bruit. Les couleurs y sont gaies.

Tout ce soin apporté à son outil de travail se ressent aussitôt dans cuisine à la fois simple et fine, apaisée et subtile, « et sans chichis dans l’assiette» comme il aime à
le dire.

Et, effectivement, la carte est à l’image du chef généreux simple et dynamique. Très régulièrement changée, elle vit au fil des saisons et met en valeur le produit et la production locale. « Je pense être comme tout le monde, je me lasse vite, se plait encore à répéter Christophe Quéant. Travailler un produit, toujours le même pendant un mois est usant. J’aime prendre du plaisir, comme tout le personnel, en
renouvelant les produits, les coups de mains et les présentations. »

Et c’est ce plaisir de faire qu’il transmet dans ses assiettes pour que le client ait le même plaisir à déguster.
Quant à l’éventualité de l’obtention d’une prochaine étoile Michelin, Christophe Quéant avec modestie, répond avec un grand sourire : « On verra ! Depuis septembre nous avons été visité deux fois, peut-être trois…. Mais on verra ! Il y en existe certains qui courent toute leur vie après cette étoile et ne l’obtiennent jamais. D’autres qui n’y pensent pas et qui se retrouvent étoilés. Moi, pour l’instant je veux faire partager le plaisir de ma cuisine. »
Et cela peut se faire très facilement, car au Carmin, même au coeur de ville, avec une très belle cuisine, on peut se faire plaisir à midi et le soir avec un menu à 35 € qui varie vraiment au jour le jour.
Le Carmin

4 B place Carnot

21200 Beaune.

03 80 24 22 42
Pierre Brincourt