Flora Coquerel, Miss France 2014

 

Flora Coquerel, Miss France 2014

LE 7 DÉCEMBRE, FLORA COQUEREL A ÉTÉ SA CRÉE MISS FRANCE AU ZÉNITH DE DIJON. LA CAPITALE DES DUCS DE BOURGOGNE AVAIT ACCUEILLI PENDANT PLUSIEURS JOURS LES 33 PRÉTENDANTES AU TITRE DE « PLUS BELLE FEMME DE FRANCE » ET LA COURONNE A ÉTÉ DÉPOSÉE SUR LA JOLIE CHEVELURE BRUNE DE FLORA COQUEREL. A 19 ANS, CETTE JEUNE SARTHOISE D’1M82, ÉLUE MISS ORLÉANAISE, RÉALISE À PEINE LE TOURBILLON DE SA NOUVELLE VIE.

ON THE 7TH OF DECEMBER, FLORA COQUEREL WAS CROWNED MISS FRANCE AT THE DIJON ZENITH. OVER SEVERAL DAYS THE CAPITAL HOSTED 33 CONTENDERS FOR THE ‘MOST BEAUTIFUL WOMAN IN FRANCE’. AT 19, MISS ‘ORLÉANAISE’ IS COMING TO TERMS WITH HER HECTIC NEW LIFE.

Voilà quelques semaines que Garou (président du jury Miss France, après la démission d’Alain Delon), vous a remis l’écharpe de Miss France, une écharpe que vous allez porter pendant un an. Comment vous sentez-vous ?

Très bien. Je me sens très bien mais aussi un peu fatiguée. Les jours qui ont succédé mon élection ont été épuisants d’interviews, de shootings photo ou de déjeuners officiels. Mais c’est une bonne fatigue. Je vis des choses magnifiques. Là, nous sommes dans le début, la phase de communication. Ensuite viendra la phase des salons, des galas ou des élections. Je sens que l’année va passer super vite. Cela fait bizarre d’être considérée comme la plus belle fille de France.

A few weeks ago you were given the Miss France sash that you’ll wear for a year. How do you feel ?

I feel really good but a little tired. The days that followed my election were exhausting with interviews, photo shoots and official lunches. But it’s a good kind of tiredness. Next comes the phase of shows, galas or elections. I can feel the year will pass really quickly. It’s weird to be considered the most beautiful girl in France.

Justement quand je discute avec vous, j’ai l’impression de discuter avec une copine. Peut-on aussi parler garçons, shopping et potins de stars ensemble ?

Oui évidemment, je suis une fille comme les autres de mon âge. J’ai les mêmes préoccupations que vous. A la différence que maintenant je dois toujours être présentable lorsque je sors. Avant, il m’arrivait de me balader chez moi (NDRL : elle est née à Mont-Saint-Aignan en Seine- Maritime) avec très peu de maquillage et en jean baskets. Aujourd’hui, je prends davantage soin de moi. Et on prend aussi soin de moi ! Cela devient un plaisir. J’apprends à me coiffer, à avoir une certaine tenue. J’apprends à devenir une femme en étant Miss.

When I talk with you, it’s like chatting with a friend. Can we also talk about boys, shopping and celebrity gossip together ?

Yes of course, I’m like other girls my age. The difference is that now I always have to be presentable when I go out. Before, I used to walk home with very little makeup in jeans and trainers. Now I take more care of myself. And other people also take care of me! When I became a Miss, I also became a woman.

Vous êtes la première Miss Orléanais à être élue Miss France, c’est une lourde tâche que de représenter une région. D’autant que la vie parisienne et son effervescence ne vous semblent pas familières. Comment pensez-vous vous imposer ?

Je suis très fière de mettre de la lumière sur la région Centre. Il est vrai que Paris m’affole un peu. C’est une ville extraordinaire. Je venais de temps en temps avec mes copines pour faire les magasins ou aller à la Tour Eiffel mais là je découvre des tas d’univers. Celui qui me fascine le plus est celui de la mode. Il est dur d’y rentrer car c’est un milieu très fermé mais grâce à mon titre, j’ai la chance de rencontrer des grands couturiers, alors je crois que je vais en profiter.

You’re the first person from Orleans to be elected Miss France, is it not a daunting task representing the region particularly since you don’t seem to be familiar with Parisian life. How do you think you’ll make a difference? I’m very proud to bring focus to the ‘centre’ region. It’s true that Paris scares me a little. The thing that fascinates me most is fashion. It’s hard to get into because it’s a very closed environment, but thanks to my title, I’ve got the opportunity to meet top designers, so I think I’ll take advantage.

C’est-à-dire ? Les anciennes Miss ont tendance à se tourner vers la télévision. Vous, ça semblerait être la mode. Seriez-vous enfin différente ?

Je suis impressionnée par les grandes maisons de couture et par les grands stylistes. J’ai envie de concentrer ma carrière autour du marketing de luxe et de la mode (NDLR : Flora est en 2ème année de BTS commerce internationale). J’ai eu l’honneur de porter une robe signée du couturier vénézuélien Oscar Carvallo aux NRJ Music Awards, j’étais aux anges. Je ne sais pas si j’ai les mensurations pour être mannequin podium mais qui ne rêverait pas de défiler pour la maison Lanvin ou pour Jean-Paul Gaultier. Je l’admire. J’aime tant ses créations que l’homme et, pouvoir travailler dans ce milieu, me fait plus rêver que la télévision.

What does that mean ? Former Miss’s have tended to turn towards the television. With you, it seems to be fashion. Do you think you’ll be different ?

I’m interested in fashion houses and great stylists. I want to focus my career around luxury marketing and fashion. I had the honor of wearing a dress by the Venezuelan couturier Oscar Carvallo at the NRJ Music Awards, I was in heaven. I don’t know if I have the measurements to make the podium, but who doesn’t dream of modeling for Lanvin or Jean Paul Gaultier. Being able to work in this area, is a bigger dream than television.

Vous êtes une fille agréable et posée. Ni strass, ni paillettes. Est-ce que votre famille est aussi sereine ? Est-ce le fruit de votre métissage ?

Il est vrai que je viens d’une famille modeste. J’ai baigné dans une double culture. Mon père est français et ma mère est béninoise. Elle est née au Bénin et ses origines sont présentes dans notre vie. Je n’y suis pas allée depuis 7 ou 8 ans mais je retrouve cette culture dans les plats qu’elle nous cuisine ou dans la décoration de notre maison. Je suis la deuxième métisse (NDLR : d’origine africaine) à être élue Miss France après Sonia Rolland en 2000. C’est une belle image que diffuse la France dans le monde. Une image de diversité. D’ailleurs mes parents ont toujours défendu des causes. Ils ont créé une association pour venir en aide aux enfants du Bénin. Je participe activement au développement de notre association depuis toute petite. Aujourd’hui, grâce à Miss France, je vais pouvoir davantage m’impliquer dans l’alphabétisation des plus petits et surtout dans l’insertion des femmes dans le travail. Etre une femme aujourd’hui, c’est être une femme indépendante.

You’re a nice down to earth girl. No glitz, no glamour. Is your family so serene? Is this due to your background?

It’s true that I come from a modest family. I’ve been bathed in dual culture. My father is French and my mother is Beninese. I’m the second half caste (of African origin) to be elected Miss France after Sonia Rolland in 2000. It’s a great image for France to give around the world, one of diversity. Besides, my parents have always fought for causes. They created an association to help the children of Benin. I’ve been actively involved in the association since childhood. Today, thanks to Miss France, I can get involved in campaigns for literacy, and especially campaigning for women.

Charlène Raverat