Florent Pagny

Florent Pagny

Au présent … D’abord !

UN NOUVEL ALBUM ET UNE NOUVELLE TOURNÉE, VOILÀ LA GROSSE ACTUALITÉ DE FLORENT PAGNY. PAGNY, C’EST UNE VOIX, D’ABORD … MAIS AUSSI UNE FORTE PERSONNALITÉ, 30 ANS DE CARRIÈRE, QUELQUES 15 MILLIONS D’ALBUMS VENDUS. CE DISQUE, FLORENT PAGNY LE VOULAIT AU PRÉSENT. PAS DE NOSTALGIE, PAS DE COUP D’OEIL DANS LE RÉTRO VISEUR… JUSTE, LE PRÉSENT. PAS DE REGRETS ET AUCUNE PROJECTION. « LE FUTUR ? ON VERRA PLUS TARD » POUR LUI, CE QUI FAIT L’IMPORTANCE DE NOTRE VIE, C’EST LE MOMENT VÉCU, À CHAQUE INSTANT… ET IL NOUS A CONVAINCU.

FLORENT PAGNY IS PRIMARILY A VOICE WITH A PERSONALITY TO MATCH AND HAS ENJOYED A SUCCESSFUL CAREER SPANNING 30 YEARS AND RESPECTIVE SALES OF 15 MILLION ALBUMS. ON TOUR WITH A NEW ALBUM, HE’S FIRMLY GROUNDED IN THE PRESENT, BEREFT OF LINGERING NOSTALGIA. THE FUTURE? NEVER MIND. FOR FLORENT, LIVING IN THE PRESENT MOMENT IS FUNDAMENTAL TO HIS OUTLOOK.


Florent Pagny, vous revenez à nous avec un nouvel album, « Le Présent d’abord » … avant de faire un coup de projecteur sur ce disque, retour en arrière et notamment de là d’où vous venez, vous êtes le plus Bourguignon de nos chanteurs Français !…
(RIRE) et Oui ! En fait, je viens d’un milieu plutôt modeste, plutôt simple. Mes parents sont ouvriers … la Bourgogne, elle n’est pas forcément connue pour ses grandes métropoles hein, mais plutôt pour ses terres. Forcément, je suis très vin, un bon vin Bio Bourgogne … ou Bordeaux d’ailleurs. Ça bat à plat de couture n’importe quel alcool industriel non ?! (RIRE)

Florent Pagny, you’re returning with a new album, ‘Le Présent d’abord’. Before talking about that, you’re the most ‘Burgundy’ French singer!
Yes! I come from a modest working-class background. Burgundy isn’t known for its big cities, but more for the land. Inevitably, I love wine, a nice organic Burgundy wine or Bordeaux for that matter. Beats any industrial alcohol! (laughs)

Comment arrivez-vous à la chanson Florent ?
Ma mère voulait chanter. Vraiment. Elle chante super bien et en toute objectivité, elle aurait pu faire une carrière de chanteuse à son époque. Sa famille l’en a empêché, on ne va pas refaire l’histoire. Tout ça pour dire que pour moi c’était naturel. Quand tu as 10 – 11 ans et que tu entends ta mère chanter vraiment super bien …bin toi, tu chantes aussi … et hop, coup de bol, je chante plutôt bien aussi (RIRE) Voilà, à 15 -16 ans je lui dis, il faut que j’aille à la capitale. Au début elle n’était pas trop d’accord mais je lui ai fait comprendre du haut de mes 15 ans et demi qu’il fallait que j’y aille. « Laisses moi partir, acceptes maman » et je suis parti. Le destin a bien fait les choses, je débarque à Ménilmontant, je passe quelques épreuves et je rencontre les bonnes personnes.

How did you get into singing Florent? 
My mother always wanted to be a singer. She sang beautifully and in all honesty, could have pursued a singing career but her family were against the idea. When you’re ten or eleven years old and you have a mother who sings well, it comes naturally to you. When I was fifteen and a half, I told her that I was leaving for the capital. She wasn’t keen but fate was kind. I passed a few auditions and met the right people..

Et au tout début de votre carrière vous êtes un vrai auteur et interprète.
Oui, j’ai eu cette chance de créer des chansons, chansons qui sont devenues des tubes en plus comme « Pierre qui roule » et « N’importe quoi » … au bout d’un moment, j’ai quand même senti mes limites, il faut le dire. Je tournais un peu en rond quoi… et puis, j’ai repris « Caruso » entre autres qui m’a permis de m’ouvrir au grand public et aux élites … et j’ai pu solliciter un peu plus de monde, même des branchés qui normalement ne m’auraient jamais adressé la parole … ils m’ont proposé des titres… Vous savez, j’ai toujours eu l’impression d’inspirer. On m’a très souvent apporté des chansons qui étaient vraiment faites pour moi comme « Savoir aimer » ou bien sûr « ma liberté de penser ».

And at the very beginning of your career you were a true singer song-writer.
Yes, I was fortunate to be able to write songs that have become hits like ‘Pierre qui roule’ and ‘N’importe quoi’, but after a while I reached my limits. I lost direction a little, but after singing ‘Caruso’ among others, I reached a wider audience. I’ve often been given songs that were really made for me like ‘Savoir aimer’ or ‘ma liberté de pensée.’

Alors ce nouveau disque, on y vient… c’est un vrai voyage dans le temps. Il est beaucoup question de temporalité, de l’avenir, du présent …
Oui y’a un truc assez marrant dans les chansons qui sont arrivées. Tout ce projet commence avec une collaboration avec Maitre Gims. On s’est rencontré, on s’est trouvé beaucoup de points communs. J’ai pris sa musique, sa production que j’adore et c’est Lionel Florence qui a bossé les textes pour que ça colle dans la voix d’un mec de 55 ans. Moi, je suis toujours en quête de nouvelles aventures et la Maitre Gims c’était vraiment une belle aventure qui est à l’origine du nouveau disque.

The new record is a real journey through time. Questions about temporariness, the future, the present.
Yeah, the whole project is centered around ‘Maitre Gims’ collaborations. We met and found a lot of common ground. I took his music, production and Lionel Florence worked on the lyrics. I’m always looking to expand my boundaries and with Maitre Gims it was a great adventure that’s the basis of the new album.

Nouveau disque qui sort le jour où votre nouvelle tournée, celle de vos 55 ans, commence.
Et oui … alors, jusqu’à présent j’ai toujours fait comme mes collègues : Je sortais un album, et ensuite, quelques mois après je partais en tournée … Là, pour fêter mon anniversaire, ce cap des 55 balais, je voulais changer un peu … j’anticipe. Ça se faisait beaucoup dans les années 60 et 70 par exemple avec Johnny, Cloclo, Sardou, Joe Dassin et toute cette variété française de l’époque… les albums sortaient en fait pratiquement en même temps que le début de la tournée et on présentait les nouvelles chansons sur scène au public.

The new album comes out the same day the tour starts and marks your 55th birthday.
Up to now, I’ve always done like other artists, releasing an album followed by a tour a few months later. This time, to celebrate my birthday, I wanted to do something different. It was common practice for stars in the 60s and 70s to release albums when beginning a tour, to unveil new songs on stage to the public.

Une tournée qui vous amène dans les Zenith de France, celui de Dijon les 8 et 9 décembre …et puis aussi le Casino de Paris en Janvier 2018.
Et oui, pas le Zenith de Paris ! C’était un peu pour prendre à contrepied en fait (RIRE). C’est vrai que j’aurai pu arriver à Paris avec le spectacle au Zenith … en fait le Casino je n’ai jamais fait. Et je me suis dit pourquoi ne pas prendre une sorte de résidence dans un théâtre unique … une semaine au casino de Paris avec un peu plus de proximité justement avec les gens. Voilà je voulais un peu surprendre. Ça va être bien. Une autre aventure, une parenthèse dans cette tournée sur les routes.

It’s a tour that will take you around zeniths in France including Dijon on December the 8th and 9th and the ’Casino de Paris’ in January 2018
I wanted to give the tour a different aspect in a unique venue I’ve never performed before to be closer to the fans. It’s going to be great.

Ce nouveau spectacle que vous nous préparez, on peut en parler un peu ?
Vous savez, aujourd’hui, les spectacles évoluent, les concepts
WM N°24 • 17
évoluent. A chaque fois qu’on remonte sur scène après 2 ans d’absence il faut trouver de nouvelles bonnes idées, avec des nouvelles personnes pour t’entourer et préparer quelque chose au top. C’est un peu comme un disque, généralement on renouvelle son équipe à chaque fois. Et puis y’a pas que les autres … moi-même, je dois être physiquement toujours au top, j’arrive à un âge où je ne peux plus puiser dans les réserves (RIRE). Et puis enfin, préparer un spectacle c’est une bonne set List, trouver les bonne tonalités pour les chansons, les réorchestrations, avoir des musiciens haute définition (RIRE), bref c’est de la préparation vraiment, et à tout niveau. La tournée de mes 55 ans, on en parle depuis plus d’1 an vous savez. Après, le public te galvanise vraiment. Il te recharge au fur et à mesure des villes… mais c’est quand même mieux d’arriver au top, à la première date.

Can you talk about the new show a little?
These days a show needs to evolve. After 2 years away, we have to find new ideas and new people to work with to create something quality. It’s a bit like a record, you work with a different set of people every time. I must also be physically fit because I’m getting to an age where I don’t recover as quickly (laughs). You also need to find great musicians, a good set, the right tone for songs, so there’s preparation at all levels. The audience can really energize you but it’s still better to be on top form for the first show.

Vous qui êtes un vrai globetrotter Florent, entre l’Argentine, États-Unis ou la France en ce moment, est ce qu’il est possible de vous demander où vous habitez ?!
Et bien je vais vous répondre au Portugal (GRAND RIRE) !! .. Oui oui je suis devenu résident Portugais mais je suis beaucoup en Argentine, pas mal aux USA car les enfants sont scolarisés là bas et bien sûr patriotiquement je suis très en France (RIRE) Écoute, je n’ai pas de routine, je change toujours d’endroit…ca fatigue un peu ma femme c’est vrai, parfois.

You’re a real globetrotter Florent, Argentina, the US and France currently. Can I ask where you live?!
I’ll say Portugal! (laughs) I’ve become a Portuguese resident, but I spend a lot of time in Argentina, quite a lot in the US because my children go to school there and of course I’m in France like a true patriot. I have no routine and I’m always changing where I’m based which gets a little tiring for my wife.