Karine Ferri

KARINE FERRI

« Je fais un métier que j’aime, je suis une femme épanouie »

A 34 ans, la jolie animatrice Karine Ferri vient de devenir maman pour la première. En couple, avec le joueur de football Yoann Gourcuff, elle est aujourd’hui une femme comblée et épanouie. Comme un bonheur ne vient jamais seul, elle prépare doucement sa rentrée télévisuelle avec toujours autant de projets.

Comment vous sentez-vous ? Fatiguée, on imagine !

« Je me sens très bien merci ! J’ai un merveilleux petit garçon dans ma vie et j’ai le plus beau des rôles, celui de maman. J’ai toujours voulu une belle famille et c’était le moment. Maintenant je ne demande rien de plus que d’être entourée de ma famille, c’est ma priorité. Je vis au jour le jour, je ne m’attendais pas à tant de belles choses mais je continue à suivre mes rêves et ça marche pour l’instant. Croisons les doigts ! »

On vous laisse profiter de votre nouvelle vie. Mais parlez-nous de vos projets en cours et à venir ?

« Je présente encore quelques tirages de la Française des jeux sur TF1 et ensuite les vacances seront les bienvenues. A la rentrée, c’est bien sûr The Voice Kids qui va reprendre. C’est un
programme que j’apprécie particulièrement car nous sommes au contact des enfants. Je suis très maternelle avec les talents et j’en profite pour faire plein de câlins, j’adore ça ! Avec les
enfants, nous sommes là dans un esprit détendu, c’est une fête pour eux comme pour nous. Dans The Voice, les chanteurs sont des adultes et j’ai davantage le rôle de grande soeur. Nous
sommes très fiers de ces deux émissions. »

Comment expliquez-vous le succès toujours grandissant de l’émission The Voice diffusée sur TF1 ?

« Le concept est fort et novateur. Cela reste un moment familial et surtout authentique. Quand je croise Kenji Girac, Les Fréro Delavega ou Louane (ndlr : finalistes ou gagnants de l’émission), ils sont restés humbles. Leur notoriété est basée sur de bonnes valeurs, la simplicité, car ils ont vécu une aventure très enrichissante sur le plan humain. Tout comme nous. Avec Nikos, nous aimons travailler ensemble et nous sommes toujours aussi motivés lors des émissions en direct. On a le volant, c’est à nous de driver cette grosse machine, quelle émulation vous imaginez ! C’est agréable de travailler dans ces conditions. Je fais un métier que j’aime. Dire que je regardais la première saison de The Voice depuis mon canapé, parfois la vie est drôle ! »

Imagineriez-vous un tel parcours ? Etes-vous satisfaite ?

« J’avais des rêves et maintenant je vis ces rêves. J’ai beaucoup travaillé et je me suis accrochée. J’ai été sincère depuis le début et je pense que ça a marché. Je suis une grande consommatrice de télévision, j’aime les médias, j’aime mon travail à la radio. J’aime lire et aller au ciné. Un jour j’ai envie de faire du théâtre, d’incarner un personnage et de m’amuser avec le public. C’est vraiment quelque chose qui me trotte dans la tête. Je réfléchis aux propositions mais il est certain que c’est une étape que je vais franchir. »

Vous êtes beaucoup investie dans le milieu associatif. Qu’est-ce que ça représente pour vous ?

« J’ai besoin de me rendre utile, je sais qu’une simple présence peut apporter tant de sourires et d’espoir. Je suis toujours investie dans l’association Grégory Lemarchal. Il faut donner de son temps car les personnes malades ont besoin d’être écoutées. Le mental est un vrai moteur « J’ai besoin de me rendre utile, je sais qu’une simple présence peut apporter tant de sourires et d’espoir. Je suis toujours investie dans l’association Grégory Lemarchal. Il faut donner de son temps car les personnes malades ont besoin d’être écoutées. Le mental est un vrai moteur dans la guérison et si je peux aider, je le fais. »

Une carrière solide et discrète

Karine Ferri débute sa carrière par le mannequinat. En 2004, elle est l’une des finalistes de la deuxième saison de l’émission de télé-réalité Bachelor, le gentleman célibataire sur M6. Puis elle intègre le groupe M6 et coanime les émissions Absolument Stars ou Fan de stars. En 2011, elle est chroniqueuse chez Morandini ! Direct 8. En 2012, elle rejoint TF1, pour être la coanimatrice de Nikos Aliagas de la saison 2 de The Voice. Elle anime également quelques émissions sur TMC, notamment Les 30 histoires en duo avec Pascal Bataille. En 2015, À la radio, elle est recrutée par RFM pour mener des interviews d’invités.