Manu Payet

 Manu Payet

A l’occasion de sa venue à Dijon pour l’avant-première du film Tout pour être heureux, Manu Payet a eu la gentillesse de répondre aux questions de Welcome Magazine. Nous étions bien chanceux car il est adorable, drôle et gentil. Comme dans ses films finalement. Aujourd’hui, Manu Payet est épanoui dans son métier et fourmille de nouveaux projets.

During his visit to Dijon for the premiere of the film Tout pour être heureux, Manu Payet was kind enough to answer some of Welcome Magazine’s questions. We were really lucky because he’s adorable, funny and kind just like in his films. Today, Manu Payet is enjoying success and has several new projects.

Comme s’est passée votre venue dans la capitale des Ducs de Bourgogne ? Le public a-t-il été charmé par le film Tout pour être heureux que vous présentiez (sortie en salle : 13 avril 2016) ?  « J’ai adoré mon passage à Dijon, surtout que je n’étais jamais venu pour présenter un film. J’espère que le public était comblé autant que moi. En tout cas, il m’a semblé qu’ils ont bien aimé le film. Ils ont applaudi, c’est peut-être bon signe ! Vraiment les gens semblent sous le charme de ce film. Nous avons choisi de les présenter dans des villes qui n’ont pas forcément l’habitude d’organiser des avant-premières justement pour aller à la rencontre d’un public différent de Paris ou Lyon. J’ai vraiment été surpris par la simplicité et la douceur de leurs commentaires. Une fois, un spectateur s’est levé, a pris le micro et a fait une déclaration d’amour à sa femme. Nous n’avions rien à répondre, nous étions juste bouche bée. Si ce film suscite ce genre de réaction alors le pari est gagné. »

How was your arrival in the capital of the Dukes of Burgundy ? Were the public charmed by the film that you premiered (in theaters: April 13th, 2016) ? « I loved my stay in Dijon, particularly since I had never premiered a film here. I hope that the audience was as blown away as me. In any case, they seemed to like the film. They applauded, which is perhaps a good sign! We chose to open in cities that have not necessarily been used to organize premieres precisely to reach a different audience to Paris or Lyon. I was really surprised by the simplicity and kindness of their comments. Once, a spectator stood up, took the microphone and declared his love for his wife. We had nothing to say, we were just speechless. If the film gets this kind of reaction then the bet has been won.  »

Justement parlez-nous un peu de ce film. « C’est un film contemporain qui ne triche pas. C’est un peu la vraie vie mais avec du maquillage et de jolis vêtements ! C’est l’histoire d’un père qui, en se séparant de sa femme, rencontre ses enfants, qu’il avait peut-être délaissé. Je suis hyper fier de ce film, nous avons beaucoup travaillé et nous voulions transmettre des émotions. J’ai eu la chance d’être entourée de grandes dames comme Aure Atika et Audrey Lamy qui sont à la fois belles et talentueuses. J’ai toujours rêvé d’avoir des soeurs, j’étais ravie ! L’ambiance était collégiale. On parle des vraies choses donc forcément les gens se sentent concernés. La famille et les enfants, c’est la vie non ?! »

Tell us a little bit about this film. « It’s a contemporary film that is authentic. It’s the story of a father who, by separating from his wife, meets his children whom he had perhaps abandoned. I’m really proud of this film, we
worked hard and we wanted to convey emotions. I was fortunate to be surrounded by great people like Aure Atika and Audrey Lamy who are both beautiful and talented. I’ve always dreamed of having sisters, I was delighted ! We talk about real things so obviously people are concerned. Family and children, that’s life isn’t it?  »

Qu’est-ce qui vous plaît dans le cinéma. On vous y voit de plus en plus, davantage qu’à la radio d’ailleurs. « Oui c’est vrai. La radio fut ma passion pendant de longues années mais depuis que j’ai découvert les grasses matinées ça serait dur d’y retourner. Sans rire, ce que j’aime dans le cinéma c’est cette possibilité d’être au service d’une histoire et d’incarner un personnage. Ce sont des expériences qui remplissent ! On me propose des rôles de trentenaire irresponsable ! Peut-être qu’un jour je jouerais un quarantenaire responsable ! Le cinéma est tellement ouvert. J’écris mon prochain film, j’imagine déjà une comédie autour des créateurs des enterrements de vie de garçons à Budapest. Tout est possible au cinéma ! »

What do you like about cinema ? We’re seeing more of you in the cinema than on the radio. “Yes, it’s true. Radio was my passion for many years but since I’ve discovered late mornings it would be hard to go back. Seriously, what I like in cinema is the possibility of being part of a story and embodying a character. These are fulfilling experiences! I’m working on my next film, it’s a comedy about stag night organizers in Budapest. Anything is possible at the movies! « 

Vous semblez avoir des idées à la minute. Comment faites-vous le tri ? « J’écris tout sur mon téléphone. J’ai un dossier pour mon prochain film et un dossier pour mon prochain one man show. Mes idées sont quelque part sur le Cloud ! Mon spectacle, que je peaufine depuis février sur les scènes, est un condensé d’idées que j’ai tous les jours. Je raconte la célébrité, le couple, les séries télé… Vraiment j’ai hâte de retrouver le public ! »

You seem to have new ideas every minute. How do you sort them ? “I write everything down on my phone. I have a folder for my next film and a folder for my next standup. My ideas are somewhere on a Cloud! My show, which I’ve been honing since February on stage, is a compendium of ideas that I have every day”.

Qu’aimeriez-vous d’autre ? Je vous laisse imaginer gros kiff. « Si je pouvais, j’organiserais un concert de rock avec des copains musiciens. Quand j’étais au lycée j’avais un groupe de musique et ça me manque ! Je m’imagine bien à la batterie ou à la guitare, là je serais comme un fou ! »

What else would you like to do ? Is there anything from which you’d get a real thrill ? “If I could, I’d organize a rock concert with musician friends. When I was in high school I had a band and I miss it! I can imagine myself on drums or guitar, I’d go crazy!”

Il a tout fait ! Radio, TV, cinéma, etc … A 41 ans, Manu Payet a marqué sa génération. Il débute la radio à Saint-Denis sur l’île de la Réunion. Mais il est vite happé par NRJ et son antenne parisienne. En 2002, il intègre l’équipe matinale du 6/9 avec Bruno Guillon et de Florian Gazan et c’est un carton ! Mais il a envie de la scène et fait ses débuts en télévision sur la chaîne Comédie. En 2007, son ascension fulgurante se traduit par son premier one man show, produit par Dominique Farrugia. Puis il devient la voix officielle du personnage principal dans la version française du film d’animation Kung Fu Panda. Au cinéma, le public le découvre en 2009 avec le fillm Coco. Puis il s’impose réellement sur premier one man show, produit par Dominique Farrugia. Puis il devient la voix officielle du personnage principal dans la version française du film d’animation Kung Fu Panda. Au cinéma, le public le découvre en 2009 avec le fillm Coco. Puis il s’impose réellement sur grand écran dans Tout ce qui brille, aux côtés de Géraldine Nakache, qu’il retrouve pour le film Nous York.Il incarne un animateur radio dans Radiostars et rejoint Jean Dujardin et Gilles Lellouche sur le banc des Infidèles. En 2014, il réalise son premier film : Situation amoureuse c’est compliqué. En 2015, il enchaîne des projets différents comme Les Gorilles, avec Joey Starr et la comédie romantique Un peu, beaucoup, aveuglément avec Clovis Cornillac.

He’s done everything! Radio, TV, cinema etc… At 41, Manu Payet has influenced his generation. He started his career on the radio in Saint-Denis on the island of Reunion. He was quickly snapped up by NRJ in Paris and in 2002, he joined the morning team with Bruno Guillon and Florian Gazan which proved a hit ! But he wanted to get on stage and debuted on television on the comedy channel. In 2007, his meteoric rise was reflected in his first standup show, produced by Dominique Farrugia. He then became the official voice of the main character in the French version of the animated film Kung Fu Panda. He was introduced to film audiences in 2009 in Coco and later in Tout ce qui brille and Nous York. He plays a radio DJ in Radiostars and in 2014, he directed his first film Situation amoureuse c’est compliqué. In 2015, he as a string of different projects like Les Gorilles with Joey Starr
York. He plays a radio DJ in Radiostars and in 2014, he directed his first film Situation amoureuse c’est compliqué. In 2015, he as a string of different projects like Les Gorilles with Joey Starr and the romantic comedy Un peu, beaucoup, aveuglément with Clovis Cornillac.

Charlène Raverat