Nikos Aliagas

Nikos Aliagas

Comment allez vous ? Un peu anxieux du démarrage de votre nouvelle émission quotidienne sur TF1 ? C’est un challenge risqué et attendu, non ? Je vais bien… J’ai 47 ans et je peux vivre encore la passion du débutant. J’ai commencé à l âge de 17 ans. Je coupais les dépêches pour les journalistes à Radio France international. Je bossais la nuit et faisais mes études le jour à la Sorbonne. Je ne pensais pas qu’un jour j’allais avoir une émission à moi. Le fait que ça continue encore est presque un miracle. Une nouvelle émission, c’est toujours un challenge, une remise en question. Je n’ai pas peur mais je ne pars jamais avec des certitudes, je suis adepte de l’appréhension constructive. Personne ne vous doit rien et rien n’est jamais acquis. Il faut rester humble et proposer des choses crédibles aux gens. Dans ce milieu, on n’existe que dans le regard des gens qui s’intéressent à votre travail‎. Je ne suis pas dupe sur la fragilité d’une carrière mais j’accepte l’idée que chaque jour peut être le dernier. C est probablement pour cela que je le vis de façon intense.

How are you? A little anxious about your new daily show on TF1? It’s risky and challenging , right ? I’m fine.. I’m 47 years old and still have the enthusiasm of a beginner. I started at 17. I worked day and night while studying at Sorbonne. I never thought that one day I would have my own program. The fact it’s still continuing is almost a miracle. A new show is always a challenge. I’m not worried but I never go in with too much confidence. You have to stay humble and offer credible things to people. I’m wise to the fragility of my career and accept that every day could be the last.

Tout vous réussit chez TF1, c’est une chaîne qui a su vous faire confiance ! Quel est votre secret ? C’est assez rare que l’on confie les manettes d’une grosse émission à un jeune homme d’a peine trente ans qui ne soit pas pistonné ou placé par tel ou tel producteur. Etienne Mougeotte est venu me chercher, au départ je pensais que c’était une blague. Il y a eu donc la Star Ac, une expérience unique, intense, compliquée mais terriblement fructueuse en terme d’expérience. La chaîne a fait confiance a un inconnu du grand public, issu de la intégration républicaine … c est donc possible ! Avec TF1 le deal est clair, on parle au plus grand nombre et il faut être au service des gens ! La notoriété ne nous appartient pas vraiment, ce qui nous appartient c’est le lien avec les gens et il faut en prendre soin.

With everything you’ve achieved at TF1, the channel has really invested their trust in you ! What’s your secret ? It’s pretty rare to entrust the handling of a big show to someone who’s barely thirty years old who hasn’t been targeted by a particular producer. The channel took a chance on a complete unknown. We talk to a lot of people and must give them what they want!

Humble, gentil, gentleman … Bref vous êtes le gendre idéal ! Comment expliquez vous cet amour auprès des français ? Je ne sais pas si je suis tout cela, mais une chose est sûre… je dois beaucoup à la France. Je crois aux valeurs d’égalité et de liberté. Je suis un enfant de la république et nous devons tous, a notre échelle, en tant que citoyens, protéger les valeurs qui sont les nôtres. Quand le pays traverse des épreuves, nous devons rester unis et regarder dans la même direction. Les gens m’ont adopté depuis toutes ces années, peut-être parce qu ils sentent au fond, que je viens aussi « des gens' »… Je ne suis pas né avec une cuillère en argent. Dans ma famille, on vient de la vraie vie, il n y a jamais eu de baratins chez nous. Ce qui n’empêche pas le rêve.

Humble, kind, a gentleman… In short you’re the ideal son-in-law ! How do you explain this love from the French ? I don’t know if I’m all that, but one thing’s for certain… I owe a lot to France. I believe in the values of equality and freedom. I’m a child of the Republic and we all need as citizens to protect the values that are ours. When the country is under pressure, we must
remain united and look in the same direction.

Avez-vous un défaut tout de même ? Demandez à ma femme… Je ne sais pas conduire et je ne suis pas l’homme le plus manuel du monde (Rires).

Do you have any faults ? Ask my wife… I can’t drive and I’m not the best handyman in the world (laughs).

Votre grande passion … La photographie ! Un succès de plus avec votre exposition. Comment est née cette passion ? J’ai toujours fait de la photo, en hobby. Un jour, la passion est devenue telle que j’ai eu besoin d’exprimer un peu plus en profondeur les émotions que je ressentais à travers l’objectif. Pour moi, photographier un berger dans un village grec ou Brad Pitt au 24 heures du mans est exactement la même démarche. L’autre m’intéresse a tous égards. Pour ce qu’il dit ou ne dit pas, ce qu’il montre ou ce qu’il cache. Je recherche toujours le gamin qui rêve encore en chacun de nous.

Your passion is photography ! You had further success with your exhibition. How did it start ? I’ve always taken pictures as a hobby. Eventually, I became so passionate that I needed a greater base of expression for the emotions I was feeling through the lens. For me, photographing a shepherd in a Greek village or Brad Pitt at Le Mans is exactly the same approach.

Votre plus beau cliché ? Peut-être celui de mon père ! Un instantané où Andreas rit… Je l’ai vu rarement rire. Les épreuves de la vie et son quotidien difficile l’avaient rendu soucieux.

Your best shot ? Perhaps my father ! A snapshot of Andreas laughing… I rarely saw him laugh. The trials of life and its everyday hardships made him like that.

The Voice et the Voice kids font un carton. Les gagnants explosent les ventes d’albums. L’émission a définitivement remplacé la Star Ac ? La Star Ac était une autre époque, avec d’autre codes et un autre public. L’époque était plus haute en couleur, plus excessive et plus fragile aussi. Les premiers candidats de la Star Ac n’imaginaient pas ce qui allait advenir.
Quand ils sortaient du château, c’était une émeute à chaque fois. Je garde des souvenirs très tendres de cette période. J’ai aussi appris en 8 ans de quotidienne et d’émissions hebdomadaires un autre métier, celui d’animateur. Les plus grandes stars de la planète venaient chaque samedi chez nous. C’était un passage obligé.

The Voice and the Voice kids are hits. The winners explode album sales. Has the show definitely replaced Star Academy ? Star Academy was another time, with different rules and a different audience. The first Star Academy contestants could never have imagined what would happen to them. When they came out of the castle, it was a riot every time. I’ve very fond memories of that period.
Malgré votre emploi du temps très chargé, vous trouvez du temps pour votre famille… Est-elle une source d’énergie ? Oui, c’est plus qu’important. La famille, c’est ma boussole. La paternité m’a ouvert d’autres chemins… de paix intérieures. D’amour absolu. Ma femme m’accompagne dans mes choix de vie et je la soutiens dans son métier aussi. Je n aurai pas été le même homme sans elle, c’est certain.

Despite your busy schedule, you find time for your family… Is it a sourceof energy ? Yes, it is more than important. Family is my compass. Fatherhood has opened new paths… of inner peace. My wife supports me in my life choices and I support her in her profession too.

Je crois savoir que vous êtes en vacances en Grèce ? Le retour aux sources est indispensable ? Quelques jours avant la nouvelle émission, oui ! La Grèce, c’est la pays de mes souvenirs d’enfant, l’été. Ma double culture est nécessaire, un balancier obligatoire pour ne pas me perdre en chemin.

I understand that you’re on holiday in Greece ? Is coming home essential for you ? A few days before the new program, yes ! Greece is the country of my childhood memories. My double culture is important, an essential balance so I don’t lose my path.

Vous préservez votre vie privée, pourquoi est-ce important ? Je ne cache rien mais je donne peu. Ça n’empêche pas les magasines de publier des photos pour lesquelles nous n’avions
pas posés. Mais c’est le jeu. Tant que c’est respectueux et qu’on ne voit pas ma fille, c’est gérable. Chacun doit faire son travail. La notoriété est un malentendu, elle a ses avantages et ses inconvénients. Mais, notre vie de famille est normale et nous sommes plutôt préservés.
You value your privacy, why is it important ? I don’t hide anything but I don’t give away much either. That doesn’t stop magazines publishing candid photos. But that’s the game. As long as it’s respectful and my daughter isn’t shown, it’s manageable.

Il y a un certain respect à votre encontre dans le milieu journalistique, le ressentez-vous ? Ma grand-mère disait : quand tu as fais ton lit, tu te réveilles comme un Seigneur. Tu récoltes souvent ce que tu sèmes. Je respecte mes confrères et je penses qu’ils le ressentes. Et ceux que j’aime moins, je ne leur prête pas d’attention. On peut aimer ou pas mon travail, ma tête, ma façon de présenter mais personne ne pourra dire que je ne travaille pas. J’y tiens, je n’ai rien volé, je travaille dur !

There’s a certain respect for you among journalistics, don’t you think ? You often reap what you sow. I respect my colleagues and I think they feel it. And those I like least, I pay no attention to. You either love or hate my work, my face, my way of presenting ,but nobody can say that I don’t work.
Et si nous n’étiez pas devenu animateur, que serait devenu Nikos Aliagas ? Photographe ? Prêtre ? Prof ?… Toujours un métier où le lien avec l’autre est au cœur de l’échange.

And if you hadn’t become a presenter, what would Nikos Aliagas have become ? Photographer? Priest? Teacher?… Always a profession where human contact is at the heart.

Je suis obligé de vous poser cette question ! Vous savez sans doute que le directeur de la publication de Welcome Magazine est Mario Barravecchia … ça vous dit quelque chose … n’est-ce pas (rires) ? Pourtant aimé du public, Mario a décidé de faire un break dans la musique depuis 2009. Qu’en pensez-vous ? Doit-il revenir sur scène ? Mario était comme un frère du sud pour moi. Je l’aime beaucoup car c’est un garçon d’une grande sensibilité. Il n’a pas peur de l’arène. Le temps passe vite mais j’ai l’impression que la Star Ac c’était hier. Que d’émotions et de fous rires avec Mario, c’est un belle personne. Oui, il doit chanter! C’est son ADN. Un vrai italien, originaire de Belgique qui vit en France !
Il a tous les ingrédients pour une carrière internationale ! Et il plait aux femmes … Mario. (Rires)

I have to ask you this question! You probably know that the publishing director of Welcome Magazine is Mario Barravecchia … that tells you something … doesn’t it (Laughs) ? Still loved by the public, Mario decided to take a break from music in 2009. What do you think? Should he return to the stage ? Mario was like a brother from the south to me. He’s not afraid of the stage. Yes, he must sing ! It’s in his DNA. A real Italian, a native of Belgium who lives in France ! He has all the ingredients for an international career !