Chloé François

Chloé François

La journaliste et animatrice Chloé présente, depuis quelques semaines, la nouvelle émission de France 3 Grand Est Pourquoi chercher plus loin ? Chaque dimanche, elle sillonne la région à la rencontre de passionnés et de savoir-faire et offre un moment d’échanges et de partages chaleureux.


Les téléspectateurs de la région Grand Est (Alsace, Lorraine, Champagne-Ardenne) vous ont découvert à l’écran il y a peu et semblent être conquis. Quel est le concept de l’émission que vous incarnez ?
France 3 avait envie de moderniser son programme Les nouveaux nomades et surtout de le rendre plus spécifique à chaque région. C’est ainsi qu’on a modernisé et changé la formule du rendez-vous dominical Pourquoi chercher plus loin. Aujourd’hui, chaque région a sa propre émission et son propre titre. Nous, nous avons choisi de jouer sur l’identité assez forte du Grand Est. Le principe est vraiment de mettre en lumière des artisans,  des entrepreneurs et des locaux. Nous nous baladons à la rencontre de passionnés de musique, à la rencontre de sportifs, ou de musiciens… et tous sont impliqués dans la vie locale et aiment leur territoire. Chaque émission a un thème : la nature, le bois … Nous voulons parler à tout le monde. C’est un programme vraiment enrichissant. Autant culturellement qu’humainement.

Qu’est-ce qui plaît autant ?
Il est vrai que le programme rencontre un joli succès d’audience et surtout les retours sont extrêmement positifs. Nous avons tourné neuf émissions l’année dernière et la chaîne a déjà commandé vingt émissions de plus ! C’est génial pour toute l’équipe car nous repartons sur les routes dès le mois de mars pour découvrir encore plus de choses !
En plus, c’est une société de production de Strasbourg qui produit l’émission (ndlr : 2Caps Production). C’est d’autant plus valorisant !
Je prends énormément de plaisir à travailler sur ce programme. Avec l’équipe, nous sommes toujours très bien accueillis et toujours tristes de quitter les intervenants. Je ne connaissais pas du tout la région et, pour moi qui suis une grande curieuse, je m’amuse et m’investis beaucoup. Ce n’est que du plaisir et je pense que les gens le ressentent à l’image.
J’essaie d’apporter de la spontanéité et de la légèreté. Je suis d’origine nantaise et je découvre tout plein de choses. Moi qui adore les voyages et la gastronomie, c’est une opportunité qui ne pouvait pas mieux tomber.

Comment ce projet est-il arrivé jusqu’à vous ?
Je suis journaliste à Paris depuis dix ans. J’ai notamment travaillé en casting pour des sociétés de production comme Endemol ou sur des émissions sur France 4 comme On n’est pas des pigeons. Là, j’ai tout simplement répondu à une annonce de casting et voilà comment tout s’est fait ! Je suis ravie. J’écris tous mes plateaux et je prépare mes interviews. Je suis sous la direction du réalisateur Thibaut Graillot. J’adore cet exercice. Parfois j’en oublie que nous tournons car la rencontre avec les gens est si naturelle.
A titre d’exemple, je suis une cavalière, alors lorsque nous avons tourné une scène avec des chevaux, je ne veux plus partir ! La région Grand Est est étendue, il nous reste encore beaucoup de choses à explorer !