Thomas Collomb

Thomas Collomb

La Rotisserie du Chambertin
& Bistrot Lucien


En juillet 2017, Lucie et Thomas Collomb, les heureux propriétaires de la Rôtisserie du Chambertin, ont l’envie de créer un nouvel espace au sein de leur établissement haut de gamme : un espace dédié à la gastronomie et à la convivialité. «Nous voulions réaliser comme une parenthèse dans la maison, en dehors de l’hôtel 4 étoiles et de la cuisine traditionnelle du Bistrot de Lucien.

La table d’hôte nous a semblé être une évidence pour avoir cette liberté dans la création des plats mais aussi pouvoir développer une autre proximité avec les hôtes.

Aujourd’hui, nos convives embarquent à bord d’un dîner dégustation d’une dizaine de plats où la surprise est entière « confie Lucie, gérante et épouse du chef Thomas Collomb.

En effet, l’expérience du dîner à la Table d’hôte de Lucie et Thomas est tant dans l’assiette que dans le cadre. «Le chef nourrit son inspiration de la nature et de la forêt, de part ses origines savoyardes.

L’hôte est plongé dans une ambiance cocooning». Mais avant de se rendre dans la salle de restauration, la soirée débute en cave par une dégustation d’un verre de vin blanc et d’un verre de vin de la maison avec quelques cochonnailles.

«Ce petit aparté met en bouche l’hôte qui va, dès lors, se laisser guider par le chef. Il n’y a pas de menu sur table. L’hôte découvre l’intitulé des plats au moment où Thomas leur apporte. C’est sans filet mais c’est aussi le pari d’un dîner dégustation.

De plus, tout est fait maison. Notre boulangerie, nos pâtisseries…

Le chef aime maîtriser toutes les ficelles de son métier. Il conçoit sa carte le jour même en fonction de ses trouvailles au marché et auprès des artisans locaux.

L’hôte est vraiment happé par les découvertes d’un menu en mouvement constant où le produit frais et de saison est valorisé» ajoute Lucie Collomb.

Grâce à la cuisine ouverte, le chef peut suivre les réactions des hôtes et répondre aux questions de ses convives.

Une liberté d’action idéale qui lui permet même de réaliser ses cuissons de viande dans la cheminée du salon.

«La table d’hôte, c’est vraiment la finalité pour nous, car nous y mettons notre touche personnelle ! Le  chef a la bougeotte !

Les plats de la table d’hôte sont beaucoup moins traditionnels que ceux de la carte du Bistrot Lucien, alors là le chef peut s’amuser !

Un plat que nous aimons reproduire est la tarte au comté mais le reste rime avec imprévisible !»

La carte des vins (plus de 600 références de Bourgogne, Jura, Côte Chalonnaise et Suisse) agrémentera également le dîner.

En amoureux, entre copains, ou pour un dîner d’affaires, la Table d’hôte de Lucie et Thomas, proposée du mardi au samedi soir, offre un moment d’exception dans un cadre chaleureux pensé par le couple.

On se sent comme dans un chalet de montagne ! Du bois du sol aux poutres, mêlés à des galets, du lichen et des assiettes en ardoise sur la table, la déco brute laisse le champ libre aux saveurs d’une cuisine gastronomique.

 

.Charlène Raverat