Île de Ré : Au cœur de Ré la blanche

par | 22 Jan, 2021 | Voyages

Partager :

L’île de Ré est un des joyaux de l’archipel charentais-maritime qui s’étend entre le pertuis Breton et celui d’Antioche face aux côtes rochelaises. Une île exceptionnelle et authentique qu’il faut aborder comme un territoire à préserver.

Promesses de Ré

Un pont de 3 kilomètres, comme un bras tendu entre l’île et le continent permet depuis 1988 d’y venir véhiculé. Mais pour les nostalgiques du bac qui, à l’époque où le viaduc n’existait pas, chargeait les continentaux et les insulaires pour les faire traverser jusqu’à Sablanceaux à la pointe de l’île, il y a moyen de retrouver ce plaisir et mieux encore. Pour aborder l’île de Ré par la mer, rendez-vous sur le vieux port de La Rochelle, embarquez dans la navette maritime au doux nom d’Amour des îles , elle vous mènera jusqu’à Saint-Martin de Ré , la capitale de l’île. Avec son bateau rouge dans lequel vous pourrez embarquer votre vélo, un compagnon de route indispensable, vous naviguerez à la vitesse de 13 nœuds le long de la côte rochelaise, passerez sous le fameux pont dressé trente mètres au-dessus de votre tête et découvrirez le littoral rétais jusqu’à Saint-Martin-de-Ré une heure et quinze minutes plus tard.

L’île est un bijou clament ses habitants, inutile de leur demander de sélectionner un lieu qui a leur préférence, le choix est trop difficile, quasi cornélien. Une île qui se découvre au rythme de balades à vélo ou en marchant pour prendre le temps d’admirer, tellement elle foisonne de sites exceptionnels. Dix communes éparpillées sur quatre-vingt-cinq mètres carré de superficie, trente-deux kilomètres de long sur cinq de large, où mille et un paysages façonnés par la mer et les hommes, promettent, selon les marées et les lumières, saveurs et émerveillements. Ses habitants, les rétais , protègent leur île avec 80% de zone inconstructible et veillent avec amour sur la préservation de sa biodiversité.
Les fortifications, les remparts, les petits ports, les digues, les maisons traditionnelles, les ruelles avec leurs roses trémières, les forêts domaniales de pins et tamaris, les kilomètres de côtes constituées par moitié de plages avec des dunes préservées, l’estran, les marais salants, les vignes, les cabanes ostréicoles, les réserves naturelles de faune et de flore créent à l’unisson une palette de couleurs et de senteurs inoubliable et indéniablement forment une île magique.

La Maison du Fier, Trousse Chemise, le phare des Baleines, l’Abbaye des Châteliers, le Bois Henri IV, le Fier d’Ars, la Pointe du Groin, le Moulin à Marée de Loix, La Passe ne sont que quelques uns des noms qui authentifient la richesse de cette archipel. L’observatoire idéal pour le contempler , c’est sans hésiter de grimper les cent-dix-sept marches du Clocher de l’église de Saint-Martin-de-Ré qui offre un panorama unique à 360° sur toute la ville fortifiée et l’île dans sa totalité.

Une île savoureuse.

Vagabonder mais aussi déguster. Toutes les saveurs que l’île offre avec son terroir de caractère et le savoir-faire de ses artisans et de ses producteurs sont l’occasion d’aller à la rencontre de passionnés qui vous feront découvrir leurs vins, leurs bières, leurs huîtres, leurs productions de Fleur de sel et d’autres délices.
L’île de Ré tient toujours sa promesse, celle de nous enchanter, Claude Nougaro dans une de ses chansons le chantait avec ces mots là : « Dans l’île de Ré, ma belle adorée je t’emmènerai …Regardant les teintes allumées, éteintes, d’une toile peinte par un génie clair… »

île de Ré
île de Ré

à ne pas manquer aux alentours …

Share This